Un seul formulaire pour contacter plusieurs professionnels
Ne perdez plus de temps à vous renseigner auprès de chaque professionnel. Obtenez, en quelques clics, des devis sur mesure élaborés par des professionnels du secteur et proche de votre domicile en utilisant notre formulaire gratuit.

Développée depuis peu de temps, la charpente industrielle a progressivement étendu sa place dans la construction. Qu’est-ce qui explique cet engouement des propriétaires à l’adopter ?

Qu’est-ce que c’est ?

Venue tout droit des Etats-Unis où elle a vu le jour dans les années 70, la charpente industrielle a séduit les constructeurs européens. Elle est différente de la charpente traditionnelle au niveau de sa fabrication. En effet, sa construction fait intervenir des machines qui triangulent les éléments. Ce type de charpente comprend du bois de faible section et du métal. Du point de vue technique, le bois utilisé pour la fabrication de ces pièces doit mesurer 36 mm au minimum. Lors de l’assemblage, l’entraxe peut mesurer entre 60 et 120 cm. Si la ferme mesure 15 m ou plus, l’épaisseur de la pièce de bois devra être plus grande, de 47 mm et sa longueur de 6 mètres. Les fermes industrialisées, également appelées « fermettes », sont tout de suite posées sur le chaînage par-dessus les murs et reliées par des connecteurs en métal, en acier galvanisé ou en inox dont les dimensions sont variables. Ces derniers sont emboutis et vrillés pour maintenir la structure. La charpente convient à n’importe quel type de toiture et prend appui dessus. En l’utilisant, on peut se passer de pannes et de chevrons. Le plafond sera directement fixé sur les entraits de l’ensemble, c’est-à-dire sur la pièce de bois horizontale.
Un gage de qualité
Du point de vue pratique, la charpente industrielle est un atout pour une bâtisse. Une fermette est capable de franchir des portées atteignant 20 m. Déjà, le concept a été testé et son efficacité a été prouvée. Ce type d’ossature est maitrisé dès sa conception jusqu’à sa fabrication. Plus facile à installer comparée à la charpente traditionnelle, cette charpente requiert moins de temps de pose et moins de main d’œuvre. Elle peut prendre n’importe quelle forme et épouse parfaitement tous les styles de constructions. Bien que plus légère, elle a la capacité de soutenir n’importe quel volume. Les pièces de bois sont optimisées, il faudra donc veiller sur la qualité des autres éléments, notamment ceux du contreventement.
Les petits inconvénients
Au niveau du coût, la charpente industrielle est attirante. Déjà, l’usage du bois est une option économique grâce à un excellent rapport qualité-prix. Mais il y a un seul hic à utiliser les fermettes. Si votre maison est munie de combles, la présence de cette ossature rend impossible l’aménagement de vos combles. Si cet espace est assez haut, les combles seront perdus puisqu’ils ne pourront convenir ni au stockage, ni à la création de pièces à vivre. Si vous souhaitez utiliser les pièces, vous allez devoir investir dans une structure autoporteuse, ce qui pourrait être une dépense faramineuse. Enfin, le seul autre inconvénient qui pourrait énerver ceux qui aiment la déco originale, c’est que ce type de charpente donne un rendu très classique au plafond. Le côté esthétique sera alors peu mis en valeur.